Comment mesurer l’efficacité de vos formations ?

Comment mesurer l’efficacité de vos formations ?

Selon le rapport Linkedin Learning de 2020, évaluer l’efficacité des formations est la principale priorité stratégique des années 2020. Ce qui est tout à fait logique : en tant que formateur il est important de savoir si vos formations sont performantes. Quant aux entreprises, elles ont besoin de retour sur investissement. Mais si tout le monde s’accorde sur son importance, apprécier la valeur ajoutée d’une formation n’est pas si simple en pratique.

Alors comment faire ? Face au traditionnel ROI, connaissez vous le ROE ? quelle place pour les évaluations à chaud et à froid ? Hop3team tire tout cela au clair.


Mesurer l’efficacité d’une formation : quel intérêt pour le formateur ?

Qu’est-ce qu’une formation efficace ?  Une question simple mais une réponse beaucoup plus complexe.

La performance d’une formation est en effet une notion fluctuante : sa définition sera différente selon que l’on se place du côté du participant-apprenant, de l’entreprise ou du formateur. Chacun aura sa propre vision de la formation efficace.

Mais en tant que formateur il est nécessaire de s’approprier ce sujet. Mesurer l’efficacité de vos formations est en effet indispensable pour assurer la pérennité de votre entreprise en vous permettant notamment :  

Mesurer la performance de vos formations vous permet donc de faire votre job correctement et de développer votre activité. Mais comment s’y prendre ?  

Le ROI (retour sur investissement) : incontournable mais insuffisant

Principe et calcul du ROI

Le retour sur investissement ou ROI (return on investment) est un indicateur financier très prisé pour mesurer et comparer le rendement d’une activité commerciale.

L’objectif est de mesurer l’efficacité de votre formation en prenant en compte les sommes investies et l’argent gagné.

Il se calcule de la manière suivante :

(Gains – coûts de l’investissement) / coûts de l’investissement.

Le résultat est positif ? Alors votre investissement est rentable.

Pour un résultat probant, il est important d’inclure la totalité de vos coûts : location de salle, matériel, frais de déplacement, taux journalier de l’intervenant, plateforme e-learning, logiciel de gestion…

Limites de l’indicateur

Si le ROI a l’avantage d’être précis et factuel (et apprécié de votre expert-comptable), il dispose toutefois de quelques inconvénients.

Les gains sont faciles à intégrer quand il s’agit d’un chiffre d’affaire. Mais une formation a aussi des gains indirects pour le formateur : développement de sa notoriété, apports de nouveaux clients par le bouche-à-oreille, etc. Comment transcrire ces « revenus » en valeur monétaire et les inclure dans le ROI ? Difficile…

De plus le ROI se limite à une évaluation chiffrée. Il laisse donc de côté l’efficacité intrinsèque de la formation : vos apprenants sont-ils repartis avec les compétences et connaissances prévues ?  Votre formation a-t-elle répondu aux attentes de votre donneur d’ordre ?

En clair, il ne vous dit pas si vous avez bien fait votre job ! Le retour sur investissement est donc un indicateur intéressant mais pas suffisant. Pour le compléter, on vous présente le ROE !

Le ROE (retour sur les attentes) : comment ça marche ?  

Le principe du ROE

Le ROE (return on expectation) aborde l’efficacité d’une formation sous l’angle de l’atteinte de ses objectifs.

La formation n’est donc pas uniquement réussie si elle a été rentable (ROI) mais aussi si elle a répondu aux attentes des apprenants et des commanditaires.

Pour la petite histoire, ce modèle est issu du travail de Donald L. Kirkpatrick sur l’évaluation des formations en 1959. Ses travaux ont été repris par son fils dans les années 2000 pour aboutir au ROE.

La principale particularité du ROE est qu’il se déroule en amont de la formation.

L’objectif est de partir du besoin de formation pour définir les attentes des stagiaires et de l’entreprise puis identifier les résultats souhaités. Une fois la formation terminée, il est alors possible d’évaluer sa performance au regard des objectifs et attentes préalablement définies. La progression est donc inversée par rapport à une évaluation traditionnelle où l’on part de la satisfaction finale pour remonter vers les résultats organisationnels.

Ça vous semble obscur ? Pas de panique, on vous explique !

Comment procéder ? Les étapes de la méthode ROE

 Analyse du besoin organisationnel

Dans un premier temps il faut identifier l’impact attendu de la formation sur le fonctionnement ou les résultats de l’entreprise. Cette étape nécessite une collaboration étroite avec le donneur d’ordre qui vous dira ce qu’il attend de la formation. À charge pour vous de lui faire préciser au maximum ses besoins pour parvenir à des objectifs précis, réalistes et mesurables.

Identification d’indicateurs de court-terme

Une entreprise a besoin d’avoir un retour rapide sur l’efficacité d’une formation. Elle ne peut pas forcément attendre plusieurs mois pour observer les résultats définis à l’étape précédente.

Il faut donc mettre en place des indicateurs de court-terme pour mesurer les premiers effets de la formation.

Exemple : baisse du temps moyen de traitement d’un appel à un service client (dans le cadre d’une formation globale sur la gestion d’un service client).

Définition des nouveaux comportements

Le but est d’identifier quels sont les nouveaux comportements qui doivent être adoptés par les apprenants.

Exemple : appliquer une nouvelle procédure, savoir utiliser des macros dans Excel, etc.

Choix des leviers du changement

Ces leviers permettent de s’assurer que les apprentissages sont bien transférés dans l’environnement de travail et de contrôler, renforcer et encourager les nouveaux comportements : logiciel de time tracking pour mesurer le temps passé auprès des clients, affichage des ventes journalières…

Conception de la formation

Grâce aux étapes précédentes, vous avez toutes les cartes en main pour construire une formation qui réponde parfaitement aux besoins organisationnels de votre client : choix des exercices, détermination des modalités pédagogiques et des outils les plus pertinents (pourquoi pas le gaming ? ), rédaction d’un contenu adapté à votre cible…

Évaluation des attentes

Quelques mois après la formation, son efficacité est mesurée en mettant en parallèle ses résultats concrets par rapport aux objectifs fixés en amont.

Exemple : le service client a-t-il une meilleure note d’appréciation ? les ventes ont elles augmenté ? le temps de traitement d’un dossier a-t-il diminué ?

Limites du ROE

La finalité du ROE n’est pas de calculer un indicateur monétaire comme pour le ROI. C’est donc une notion qui « parle » moins aux entreprises et qui est en outre difficile à mettre en place si les clients de la formation sont nombreux.

Il nécessite un changement de méthode qu’il faut s’approprier. L’évaluation n’est plus un acte isolé réalisé en fin de formation mais découle d’un processus initié en amont qui fait la part belle aux échanges avec le donneur d’ordre et à la conception de la formation.

Évaluation à chaud et à froid : à intégrer dans une démarche plus large  

Et les traditionnelles évaluations à chaux et à froid, on en fait quoi ?

Ces outils restent bien sûr d’actualité mais utilisés seuls ils auront peu d’impact et peu de pertinence. Pour une efficacité optimale le mieux est de les intégrer à une démarche ROE !

Rappelons rapidement les grands principes de ces évaluations :

  • L’évaluation à chaud a lieu en fin de formation. Elle permet de recueillir l’avis des stagiaires sur leurs ressentis : clarté du formateur, pertinence des outils et des exercices, intérêt général de la formation…
  • L’évaluation à froid est moins utilisée. Or, c’est surtout elle qui est importante notamment dans le cadre du ROE. Plusieurs semaines ou mois après la formation, elle permet de mesurer les acquis des stagiaires, de vérifier que les objectifs de la formation ont bien été atteint de manière pérenne. 

Ces évaluations restent donc un passage obligé pour mesurer et augmenter la qualité de vos formations. D’autant plus qu’avec YPK, concevoir et administrer vos évaluations est un jeu d’enfant. On a tout prévu pour ça, alors pourquoi s’en priver ?


En résumé

Entre ROI et ROE votre cœur balance ? Pas de souci, choisissez les deux ! Ces deux outils complémentaires vous permettront non seulement d’analyser financièrement l’efficacité de votre formation (ROI) mais aussi d’assurer à vos clients un contenu parfaitement adapté à leurs objectifs et attentes (ROE).

Et avec les fonctionnalités de notre logiciel de gestion YPK, la conception de vos formations en mode ROE c’est du gâteau : création de parcours de formation conformes, tableaux de bord, évaluation… on vous montre ?