Arnaques au CPF : ne laissez pas vos clients tomber dans le panneau !

| Mis à jour le 20 juillet 2021 à 13 h 57 min
Arnaques au CPF : ne laissez pas vos clients tomber dans le panneau !

En 15 mois, les escroqueries au Compte Personnel de formation ont atteint près de 12 millions d'euros. La Caisse des dépôts, qui gère le dispositif, a déjà déposé 26 plaintes en justice et estime à environ 10 000 le nombre de comptes concernés par une arnaque au CPF. Le marché du CPF et ses milliers d'euros de crédits attirent en effet les convoitises. Face à cette situation, les acteurs de la formation ont un rôle important à jouer notamment pour sensibiliser et informer clients et prospects de ces risques.

Alors, quand on parle d'arnaque au CPF, de quoi s'agit-il exactement ? comment pouvez-vous agir en tant que formateur indépendant ou organisme de formation et pourquoi c’est important de le faire ?

Quelles formations peuvent être financées avec le CPF ? 

Pour bien comprendre l'enjeu de ces arnaques, il est important de refaire le point sur les formations finançables par le Compte Personnel de Formation. 

L'objectif du CPF est en effet de faire bénéficier les salariés de formations certifiantes, diplômantes ou qualifiantes. La loi Avenir du 5 septembre 2018 en établit la liste. Sont ainsi concernées : 

  • Les formations enregistrées au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles). 
  • Les formations enregistrées au répertoire spécifique (RS) c'est à dire les certifications et habilitations correspondant à des compétences professionnelles complémentaires : habilitations électriques, CACES, TOEIC...
  • Les certificats de qualification professionnelle (CQP), mis en place dans les branches professionnelles
  • L'accompagnement à la VAE (validation des Acquis et de l'expérience) 
  • Le bilan de compétence
  • Les préparations aux épreuves du permis de conduire 
  • Les actions d'accompagnements et de formation à la création et à la reprise d'entreprise 

D’autres critères s’ajoutent également comme la nécessité d’informer votre client des conditions et modalités d’évaluation auxquelles il sera soumis à la fin de sa formation.

En quoi consiste ces arnaques au CPF ?  

On parle couramment d'arnaques au CPF mais de quoi s'agit-il exactement ? Quelles sont les conséquences pour les salariés victimes ? On vous explique tout !   

Mode opératoire de l’arnaque au CPF

Les arnaques au CPF regroupent des réalités différentes qui peuvent aller de la technique commerciale agressive à l'usurpation d'identité ou au piratage du compte CPF. Elles sont menées aussi bien par des organismes de formation peu scrupuleux que par de véritables escrocs. 

L'objectif ? vendre un maximum de formations inutiles ou non conformes à la règlementation, encaisser le paiement de formations qui n'existent pas, etc.

Comment procèdent-ils ? 

  • Technique de l’hameçonnage (ou fishing). Fréquemment utilisée, elle consiste à contacter sa cible par téléphone, SMS ou mail en se faisant passer pour un organisme officiel de confiance : Pôle emploi, Caisse des dépôts, MonCompteFormation... L'organisme malveillant demande ensuite à la personne de lui communiquer es identifiants : numéro de sécurité sociale, mot de passe, email. Avec ces informations, il peut ensuite se "servir" à loisir sur le CPF de la victime. 
  • Piratage des identifiants de connexion, en particulier sur des mots de passe peu sécurisés
  • Pressions et démarchage agressifs. Ici, des organismes de formation peu scrupuleux jouent sur de prétendues urgences : fin d'inscription du DIF au 30 juin 2021, solde CPF qui va prochainement expirer, etc. Le but est de forcer le salarié à s'inscrire rapidement à une formation dont il n'a pas forcément besoin, qui n'est pas certifiante, voire même inexistante. Or, rappelons que le solde CPF est accessible à vie, qu'il n'expire pas et qu'il n'y a donc aucune urgence en la matière.

Conséquences pour les salariés victimes 

Selon la technique utilisée, les conséquences de ces arnaques sont différentes pour les victimes : 

  • Vol du crédit CPF : inscription à une formation inexistante, piratage du compte…Le salarié se voit débité d''un crédit CPF qu'il n'aura pas utilisé. 
  • Formation existante mais sans intérêt pour le salarié, qui ne correspond pas à ses besoins.
  • Formation sans remise d’un certificat professionnel.

Au-delà de ces aspects pratiques, c'est aussi toute la confiance des salariés dans les organismes de formation et dans la formation professionnelle d'une manière générale qui est remise en cause. Par la suite, ils risquent donc d'être particulièrement méfiants envers les formateurs, voire de se détourner complètement de la formation professionnelle. 

D'où importance de mettre en avant votre rôle de conseil et d'information. 

Que pouvez-vous faire en tant qu'organisme de formation ? 

En tant que formateur indépendant ou organisme de formation votre rôle n'est pas uniquement de former. Expert de la formation professionnelle, vous avez toute votre place dans l'information et le conseil de vos clients et prospects. Comment ? Quel intérêt ? On vous explique.

Des arnaques qui surfent sur la méconnaissance du dispositif 

La plupart des victimes tombent dans le piège d'escrocs ou d'organismes de formation malveillants car elles ne connaissent pas suffisamment le dispositif : comment est alimenté le compte personnel de formation ? Comment l'utiliser ?  Pour quelles formations ? A t’il une durée de validité ? etc. La notion d'urgence est par exemple l'un des arguments favoris des escrocs. Or, comme nous l'avons rappelé plus haut, le solde CPF n'a pas de date d'expiration.

Information de vos clients et prospects sur l'utilisation du CPF 

Il est donc important de communiquer avec vos clients et prospects sur l'utilisation du CPF. Sur la forme, les moyens ne manquent pas : article de blog sur votre site internet, une newsletter, un post sur les réseaux sociaux, etc. 

Sur le fond, vous pouvez aborder les sujets suivants : 

  • Principes du CPF : règles d'acquisition, formations finançables, etc.
  • Procédure pour utiliser son CPF : inscription sur la plateforme, choix de la formation…
  • Bonnes pratiques et éléments de vigilance pour éviter les arnaques (des infos en or pour vos clients !). Voici notamment quelques conseils essentiels : 
    • Aucun organisme ne contacte les personnes par téléphone ou SMS au sujet du CPF. Vous recevez un appel de la caisse des dépôts, de Pôle emploi, ou de la ministre du travail en personne ? Un "bonjour-au revoir" et on raccroche !
    • Ne jamais donner ses identifiants CPF à une tierce personne
    • L'utilisation du compte se fait uniquement sur le site moncompteformation.fr
    • Besoin d'un coup de main pour utiliser son CPF, choisir la bonne formation ? Il est possible de contacter un conseiller en évolution professionnelle. L'assurance d'avoir une information fiable, pertinente et garantie sans arnaque ! 
  • « Procédure d'urgence » en cas de doute ou si les identifiants et mots de passe ont été communiqués à un tiers
    • Modification du mot de passe d'accès au site
    • Consulter l'historique des actions enregistrées sur le site et l'état de ses dossiers de formations
    • Vérifier ses informations personnelles sur le site
  • Recours en cas d'arnaque. Pour les personnes victimes de ces pratiques, tout n'est pas perdu. Les droits utilisés frauduleusement peuvent en effet être recrédités par la Caisse des dépôts. Pour signaler une arnaque ou une démarche commerciale douteuse il est possible de faire un signalement sur le site ou l'application mobile Mon Compte Formation.

Toutes les informations pour aller plus loin sur ce sujet sur le site cybermalveillance.gouv.fr.

Pourquoi agir en tant qu'acteur de la formation ?  

En informant vos clients et prospects sur cette problématique vous vous posez vraiment en tant que professionnel de la formation et montrez votre valeur ajoutée. 

À terme, cela permet de fidéliser vos clients, de convertir vos prospects, de vous démarquer. Vous vous positionnez en véritable partenaire de confiance.

Pour éviter que des OF malveillants ne volent le budget de vos clients ou prospects (et pour devenir un peu leur super héros), n'hésitez pas à faire de la pédagogie. Montrez votre expertise et votre savoir-faire en communiquant régulièrement sur les différents dispositifs de la formation en général et sur le CPF en particulier. 

Et quand ils auront besoin de vos services, c'est tout naturellement qu'ils se tourneront vers vous !  

En résumé

Le développement du CPF va de pair avec l'essor d'arnaques en tout genre. Des organismes de formation malveillants, ou fictifs, profitent de cette manne financière, du manque d'informations de certains salariés, de leur envie de nouvelle vie et de reconversion professionnelle. 

Résultats ? De plus en plus de salariés floués, victimes du vol de leur crédit CPF ou inscrits à des formations inutiles suite à des démarches commerciales douteuses. 

En tant qu'acteur de la formation professionnelle, vous avez une pleine légitimité pour informer vos clients et prospects sur l'utilisation de leur CPF. L'objectif ? Éviter que des structures peu scrupuleuses ne leur "volent" leur budget. Double effet kiss cool : cela vous permet de vous positionner en expert digne de confiance vers qui ils pourront se tourner pour une vraie formation certifiante qui déchire ! 

Le temps que vous gagnez dans votre gestion administrative grâce à notre logiciel de gestion YPK sert aussi à ça : bichonner vos clients et prospects ! (Comment ? vous ne connaissez pas YPK ? La démo, c’est par ici)